Main menu:

...

Zion

Facebook

Youtube

Google+

...


Rechercher

Liens

Laissez moi pleurer, et sourire…

Depuis le temps que je voulais poster cette vidéo en hommage à Ali Farka Touré, j’y pensais, et j’attendais, le mois d’avril… je ne sais pas pourquoi, mais je pensais qu’il était mort au printemps… et je l’ai loupé, comme beaucoup l’ont loupé… pourtant s’il y en a un autre, qui a sauvé tous les autres, c’est sûrement lui… alors je pleure qu’il soit parti, et que ses traces de pas, dans le désert, aient déjà été soufflées par le vent… car à Niafounké, sa ville choyée, il n’est déjà plus qu’un souffle d’air dans les feuilles… Et dire qu’il a mis de coté sa carrière artistique pour devenir Maire de cette ville au nord du Mali; et jusqu’à sa mort en 2007, il y a planté des milliers d’arbres, pour reverdir d’espoir cette ville, au milieu du désert… alors en fait je souris, car ses traces seront visibles pour longtemps, et je crois que l’homme qui plantait des arbres, c’était lui.
Il s’est retiré comme il a vécu, avec l’humilité des grands, et comme sur la vidéo, l’oeil empli d’Amour… c’est le sens du mot « Diaraby », c’est le sens de cette chanson, une vieille chanson populaire de l’Afrique de l’ouest…

Commentaires

Comment from Léti
Time 19 mars 2012 at 21:50

Oui c’est triste que cet homme si généreux, simple, chaleureux, drôle et talentueux soit parti…Je pense que beaucoup effectivement sont passés à côté de cette personne magnifique et de sa musique belle et profonde; j’ai moi même commencé à m’y intéresser vraiment et à l’écouter attentivement et avec mon coeur après sa mort….Je ne l’aurai même pas vu en concert à mon grand regret!
Il n’avait pas vraiment abandonné sa carrière mais il se considérait avant tout comme un paysan, et les dernières années de sa vie, ce qui comptait le plus était cultiver la terre, une terre à laquelle il avait amené l’irrigation; et que le maximum d’habitants de Niafunké puisse subvenir à ses besoins par l’agriculture; il aurait sûrement encore beaucoup fait pour sa ville de Niafunké, qu’il souhaitait voir devenir « aussi verte que la Suisse »…
Repose en paix parmi les Djinns que tu honorais, Ali

Écrire un commentaire. Write a comment.

You need to login to post comments!